• Les Peintures Rupestres d'Ariane Lumen à Saint Georges de Montclard

    Les secrets d'Ariane Lumen et de la grotte de Saint-Georges-de-Montclard (24)

      secteur-local 8008

    Ariane Lumen, artiste peintre, Femme de Cro Magnon et Fille de Bacchus  à Saint Georges de Montclard  dans la grotte secrète et les peintures rupestres 

     

    Pour s'y rendre, il faut gagner la commune de Saint-Georges-de-Montclard (24, carte en fin d'article), puis, non loin d'une ancienne carrière, grimper sur les pentes d'un grand massif escarpé avant d'escalader une paroi à l'aide d'une corde. Là, le regard tombe sur une cavité naturelle minuscule et isolée assez quelconque de 4 mètres de long et jamais plus haute que 1,50 m. Découverte par le Spéléo-Club de Périgueux en 1994, elle ne présentait pas de véritable intérêt pour les sportifs. Mais ces derniers, scrutant les parois, y avaient remarqué la présence de curieuses gravures en forme de croix. Puis, la grotte, baptisée le Trou croisé, avait retrouvé le sommeil pendant vingt ans jusqu'à ce qu'en début d'année, les préhistoriens Brigitte et Gilles Delluc se rendent sur place pour effectuer sa topographie et une lecture détaillée des tracés gravés afin de les répertorier et les dater.

    Publicité

    Soyons franc, il ne s'agit pas d'un nouveau Lascaux, loin s'en faut. Et, pour tout dire, les gravures ne sont même pas préhistoriques. Il n'empêche que, pour les historiens, cette découverte est assez exceptionnelle. "Il y a en Dordogne un grand nombre de grottes ornées du paléolithique, note Gilles Delluc (en vidéo ci-dessous), mais là nous avons affaire à une cavité de l'art schématique linéaire, bien connu dans le midi de la France, mais extrêmement rare dans notre département."

     

     

     

    12 petits panneaux gravés dans une croûte brunâtre et calcaire ont été identifiés sur la voûte et la partie haute des parois. Peu spectaculaires pour l'œil du commun des mortels, elles représentent de fins traits entrecroisés, des quadrillages, de nombreuses croix bouletées, mais aussi cinq silhouettes humaines, des signes en forme d'arc et même une magnifique arbalète.

    Un inventaire qui permet d'envisager la datation des gravures. "Elles ont certainement été réalisées à l'époque médiévale", estime le spécialiste en se référant aux travaux effectués par les historiens dans le Midi et aux cinq grottes périgourdines répertoriées pour leur art schématique linéaire. "Il s'agit de deux grottes de Rouffignac, dont celle de Veyssou, mais surtout de trois autres cavités qui contiennent des motifs comparables au Trou croisé et qui ont fourni des arguments de datations archéologiques, comme des poteries ou un escalier. Je veux parler des grottes de Gaussen à Beynac-et-Cazenac, du Larzac et du souterrain artificiel de la Genèbre à Faux."

     

    L'une des séries de gravures de la grotte de Saint-Georges© PhotoPhoto DR

     

    Selon Gilles Delluc, citant le spécialiste Philippe Hameau, ce type de gravures a été élaboré entre le XIIIe et le XVe siècle, peut-être pendant la guerre de Cent Ans qui opposa le royaume de France à celui d'Angleterre.

    Quant à savoir qui sont les hommes qui se sont perchés à flanc de paroi pour réaliser à l'aide d'une lame métallique des gravures et quelle était leur intention, Gilles Delluc avoue l'ignorer. "Rien ne permet de nous l'apprendre. Peut-être s'agissait-il d'individus travaillant dans la carrière située à proximité ?" Mais il ne s'agit là que d'une hypothèse qu'aucun élément scientifique ne vient pour l'instant étayer.

    La grotte garde donc son secret. Elle s'est rendormie à l'écart de toute agitation et restera inaccessible des profanes. Pour éviter d'en faire un lieu de pèlerinage, l'historien ne souhaite pas préciser sa localisation exacte.

     

     

    Fille de Bacchus 2014 - 5

     

     Fille de Bacchus par Ariane Lumen, acryl sur bois, 40 x 25 cm

     

     

     contact : alume@orange.fr

     

     

    Source : journal Sudouest du 6 mars 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :